Le temps file à toute allure…

Il y a 6 ans et 37 semaines, j’apprenais que j’étais enceinte pour la toute première fois. Un bébé surprise. Un bébé que nous attendions pas, que nous avons aimé dès la première échographie.

Certains disent, que l’on ne naît pas parent, mais qu’on le devient. Pourtant, j’ai  toujours eu impression d’avoir ça en moi. Cette douloureuse envie d’avoir un enfant m ‘est apparue très jeune. À la base, j’étais partie consulter pour des douleurs au ventre. C’est une échographie qui m’a montrée cette merveilleuse nouvelle. 

Même si l’annonce au papa a été très compliquée au début car on était très jeunes, ce douloureux passage a vite été oublié. Savoir ce petit être qui grandissait en moi m’a changé à tout jamais. Nous a changé à tout jamais. Quoique l’on dise, quoi que l’on pense, un enfant nous transforme, change nos habitudes, change nos relations avec les autres.

J’ai l’impression, que pour nous, ce premier enfant nous a rapproché. Nous a fusionné un peu plus. Les préparations, les questionnements, l’appréhension, toutes ces petites choses que les parents en devenir traversent nous ont révélé l’un l’autre. Même si mon mari n’a jamais été très impliqué lors des grossesses, nous avons trouvé autour de ce petit être un véritable équilibre. Je me souviens encore du jour où j’ai rencontré son premier regard. Ce jour ou nous sommes partis à la maternité après plusieurs fausses alertes, sans vraiment y croire. Fidèles à nous-mêmes, nous sommes partis un peu à »  l’arrache » , avec juste ce qu’il fallait d’essence pour ne pas tomber en panne avant la prochaine station. Ce jour, où la sage-femme nous a annoncé que oui c’était pour aujourd’hui. Et voilà le début d’une longue attente pour nous. Notre famille tout entière. Timeo, était le tout premier de la famille. Il allait nous plonger dans l’inconnu total. Nous allions devenir Parents pour la première fois, nos Parents allaient devenir Grands-Parents, mes frères et les frères de mon mari Tontons.

Son premier regard, son premier cri, m’a envahi D’amour en un instant. Ce petit être qui allait avoir besoin de moi pour le restant de sa vie, me regardait là, tranquille, comme s’il me disait : Tu vois enfin je suis là. Tu m’as attendu, et me voilà. Nous l’avons aimé dès le premier instant. On parle souvent de cette magie du premier regard, où tout paraît tellement simple. Comme si cet enfant avait toujours été là. Ce n’est pas le cas pour tout le monde, mais pour nous oui. J’avais attendu ce moment depuis tellement longtemps, qu’il est gravé en moi à tout jamais. Je me souviens aussi, du regard de mon mari, regardant ce petit être qu’il avait conçu avec moi. Pour lui, jusqu’à maintenant, rien n’était vraiment concret. Les échographies ne lui parlaient pas plus que ça, il ne sentait pas comme moi les coups, les émotions. Ce moment de rencontre était tout simplement magique.

Il s’est passé du  temps depuis. Petit Timeo est devenu grand. Les premiers pas, les premiers mots, les premières journées à l’école. Les premières crises aussi, les premières fois où il a essayé de me tenir tête. Le temps file. Le temps file sans même pouvoir l’arrêter. D’un côté, voir toutes ses évolutions, est pour moi une grande fierté. Mais je vous avoue aussi, que cela me fait un peu peur. 

Où est passé mon beau bébé, ce petit être qui avait si besoin de moi. Le voilà : Du haut de son mètre 27, de ces 25 kilos, et de ses pieds du 34-35, le voilà. Un vrai jeune homme. Beau, gentil, avec un caractère bien à lui, un peu dans son monde. Le voilà mon petit bébé qui ne l’est plus. Il va falloir que je m’y fasse, d’ailleurs, même lui me le fait bien comprendre. » Maman je n’aime pas les bisous. Tu me fais trop de câlins. » Il se cherche mon Titou, et c’est à moi, à nous, de le guider doucement mais sûrement sans non plus prendre les décisions à sa place.

Je ne sais pas vous, mais depuis que j’ai des enfants, je ne vois plus le temps passer. Les journées s’enchaînent, se ressemblent un peu, et se sont les anniversaires  de mes enfants qui me font réaliser que le temps avance si vite. Mon premier enfant a maintenant 6 ans. L’année prochaine il sera au CP. Moi qui le voyait encore en début d’année comme mon bébé. Il s’en est passé des choses depuis 6 ans. Il y a eu derrière trois petits frères. Trois petits frères qu’il adore, qu’il protège, et qu’il aime bien embêterreur..

Le temps passe, le temps file, et ce jour-là, de ses 6 ans, je me rends compte qu’il faut en profiter encore plus. Je ne veux pas avoir de regrets. Surtout, je ne veux pas regarder en arrière et me dire si j’avais su. Il ne nous reste plus qu’à regarder en avant, continuer nos projets, continuer à nous occuper de notre grande famille.
Encore un grand Joyeux Anniversaire à mon aîné, à ma grande fierté.

Et vous ? Comment avez-vous vécu l’arrivée de votre premier enfant ?

2 réflexions sur “Le temps file à toute allure…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s