Courir après le temps, courir après l’argent.

Courir, toujours courir. Je me rends compte, que l’on passe notre temps à courir après la réussite, après l’argent, après le temps….

Ce n’est pas une vie ! Pourtant, un grand nombre de personnes de mon entourage y est confronté. Nous les premiers .C’est qu’au final, ça doit être normal ?

Il y a des jours où je cours après le temps du début à la fin de la journée. Je suis en retard dès le lever. Et là commence une vraie course après le temps. Je déteste ça. Presser tout le monde, ne prendre le temps de rien. On passe à côté de beaucoup de choses quand on fait cela. Des choses simples de la vie. Des petits câlins, des petits sourires, des discussions. Tout ce qui fait en fait que la vie est plus belle, plus agréable. Non ces jours là, moi, je cours après le temps. Je me presse, je presse tout le monde. Au fond de moi, des fois je me demande : »  Et si tu arrivais en retard pour une fois ? Ça ne va pas te tuer ?  » Mais non, c’est plus fort que moi. J’ai du mal avec les personnes qui sont toujours en retard, je ne peut donc pas faire la même chose. La ponctualite est importante pour moi. Et je pense qu’il est important de l’inculquer à nos enfants. C’est la société actuelle qui veut ça. Il est très important d’être à l’heure pour rentrer dans les codes. Que ce soit au travail, à l’école ou chez le médecin, c’est une forme de respect envers les autres.

Il y a des jours aussi où je me plante devant mes comptes bancaires. J’analyse, je m’imagine avec plus d’argent. Je fais des plans sur la comète. Je me mets à rêver.. Et si je pouvais avoir ça ? Ou ça? Mais la réalité me rappelle vite à l’ordre. Pour faire cela il nous faut plus d’argent. Pour avoir plus d’argent il faut trouver une solution pour en gagner. Pour ma part je mets un point d’honneur à rester à la maison pour m’occuper des enfants. Pour être là pour eux, pour veiller à leur confort. Alors que faire ?travailler de nuit ? Pourquoi pas ? Courir après l’argent est mon passe temps favori. C’est celui qui me demande le plus d’énergie aussi. L’argent est une source d’angoisse.je ne veux pas manquer. L’argent ne fait pas le bonheur ? Mais il y contribue !

Il y a des jours aussi où je court après la gloire. Je cherche comment exister. Comment réussir. Du moins me sentir dans la réussite. C’est important pour mon équilibre personnel. Je ne sais pas si c’est le cas pour tout le monde, mais pour moi si. Et pour la société aussi. On existe ou pas suivant son  statut… Dommage pour moi, je n’en ai pas.

A quoi bon au final ? Le temps est tellement précieux. Le temps passe vite…  J’ai l’impression d’avoir accouché de mon grand, hier … Dans 2 semaines il aura 6 ans… Il est tellement important de prendre le temps……… de prendre le temps.  De prendre le temps d’écouter les autres, de prendre le temps de se câliner, de s’aimer. Le temps passe à la vitesse de la lumière. On a pas le temps de dire  » ouf « , pas là possibilité de revenir en arrière. Il n’y a pas le temps pour les regrets. A quoi bon remettre les choses à demain lorsque l’on peut prendre le temps de les faire le jour même. On a souvent l’impression de ne pas avoir le temps. Moi la première. Mais au final, combien de temps nous prend de faire une pause câlin ? Est ce vraiment grave de ne pas finir son ménage ou son travail pour passer un bon moment à jouer avec ses enfants ?

J’ai remarqué que les enfants ne font pas attention à tout ce qui est matériel. Du moins beaucoup moins que nous. Les enfants ne regardent  pas notre Titre sur notre fiche de paie : Pdg ou Agent de maîtrise ? Eux voient seulement un super papa ou une super maman. Ou un papa et une maman absente. Attention je ne dis pas que les parents qui travaillent sont forcement absents avec leurs enfants.Non, pas du tout. Certains parents au foyer font les mêmes erreurs. Il ne suffit pas d’être dans la même pièce que son enfant. ; lui en train de jouer, nous en train de faire le ménage, les comptes ou de travailler encore et encore. Non. Il faut être disponible pour eux. Les écouter, leur répondre, jouer, discuter. Leurs faire comprendre que oui ils existent, que leur compagnie est agréable. Leurs enfance est tellement importante. Tellement fragile. Et c’est à nous parents de la rendre merveilleuse par notre présence et par nos actes.

 On ne rattrape pas le temps perdu. Le temps perdu est perdu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s