Ça y est Mon Bébé, la fin de ton allaitement a sonné ! !

J’ai toujours su que je voulais allaiter. Je m’étais préparée, et j’ai adoré ça. Pour mes 4 enfants, j’ai partagé des moments inoubliables, des moments câlins, des moments de tendresse. Ce dont je n’avais pas réfléchi; ce que je n’avais pas imaginé, c’était le moment où tout allait se terminer. 

Pour mes 3 grands, ça n’a pas été facile. Le sein de Maman, est  tellement plus accueillant qu’une tétine en plastique. Le sein de maman est tellement plus chaud, tellement plus moelleux. Non le sevrage de mes enfants n’a jamais été facile. Je me souviens encore avoir essayé environ 5 ou 6 biberons différents, des tétines et des positions différentes. Je ne me suis pas facilitée la tâche, en ne pratiquant pas d’allaitement mixte. J’aimais trop ça pour avoir à  le partager. Cela peut paraître un peu égoïste, mais c’était d’un commun accord avec mon mari.

 Pour moi l’allaitement est un don de la nature. C’est ce côté  un peu animal, qui me plaît tant. Un lien avec son enfant que personne ne pourra jamais remplacer ni comprendre. Ce moment unique, les yeux dans les yeux, la peau contre la peau. Ce moment où on peut lire dans les yeux de son enfant tout l’amour et la reconnaissance qu’il peut ressentir. Toute son innocence, sa dépendance envers sa maman.

Mais voilà, comme pour ses 3 autres frères, je commence à fatiguer. Ces trois dernières nuits,  avec Mini Nain pendu à mon sein m’ont achevé. Ces derniers petit crocs bien acérés qui m’ont tant fait souffrir ont eu raison de moi. Pourtant, il y a encore trois jours en arrière, je n’avais même pas imaginé arrêter d’allaiter. Je me rends compte maintenant que la décision est prise, à quel point ça va être difficile pour moi de passer à autre chose. Ce petit dernier, est malheureusement le petit dernier. Tous ces moments intenses passés avec un nourrisson, je ne le reviverai plus. 

L’allaitement a été pour moi un moyen de ne pas le voir grandir. De part cet allaitement exclusif, il avait toujours besoin de moi. C’est au fond assez rassurant de se sentir utile, de se sentir unique aux yeux de son enfant. Difficile pour moi de me résigner. Alors vous allez me dire, mais pourquoi arrêter ?

L’allaitement exclusif est beau mais fatiguant. Dans mon cas, mais je pense que c’est le cas de beaucoup  d’autres, notre enfant est tellement dépendant de nous, que nous n’osons, que nous ne pouvons plus rien faire sans lui. Personnellement, je nose même pas aller faire mes courses sans lui, au cas où il aurait besoin de moi. Je vous l’ai déjà avoué, impossible pour moi de laisser pleurer mon enfant ou même de l’imaginer pleurer. J’ai doucement ressenti l’impression d’être devenue un peu une esclave. Il pleure ? Il a besoin de sa mère !…….  Il a faim ? Pareil, direction Maman !

Je vais vous avouer aussi, que dans le remue-ménage de mes journées avec 4 enfants, je me suis beaucoup servie de mon sein magique, pour gagner du temps, pour échapper à des situations de crise. Sûrement une erreur de ma part. Pourtant avec mes 3 enfants aînés, j’étais censée savoir ce qu’il fallait éviter de faire. J’ai préféré  jouer la carte de la facilité, et au final, cela m’a quand même permis de me reposer de temps en temps. Même si j’en paye un peu les pots cassé aujourd’hui. Seulement voilà. Toute bonne chose a une fin. Et là, en début d’après-midi, j’ai craqué. Trop de fatigue, trop de manque de sommeil, et un peu trop de douleur à mon goût. Je voulais garder de l’allaitement un bon souvenir. Ne pas le faire en me sentant obligée. 

Direction alors la pharmacie du village, pour m’équiper. Lait de croissance, biberon spécial suite d’allaitement.Tout était bon, je suis donc  rentrée chez moi. Pas très confiance, mais pleine d’espérance. Le sevrage de mon troisième a été très compliqué. Il m’a fallu 2 mois et beaucoup de subterfuges pour arriver à le décrocher.
J’espérais donc, que ce dernier sevrage, allait un peu mieux se passer. L’heure de manger était arrivé, le biberon était prêt, à bonne température. Dommage que mon bébé n’était pas du tout du même avis que moi. Il m’a regardé d’un air de dire : mais qu’est-ce que tu me fais là ? C’est quoi cette chose froide et dure que tu essayes de me mettre dans la bouche ? Quel est ce goût ? Comment veux-tu que je m’endorme tranquillement blotti contre  toi avec cet engin là ?           

Je pense que ça ne va pas être facile, je l’ai vu dans ses yeux, mais j’ai l’habitude. Le plus compliqué maintenant, va être de trouver l’équilibre entre : réellement essayer de lui faire accepter le biberon, et ne pas le traumatiser ! ! Je ne veux pas le voir pleurer tous les soirs, désespéré. Je vais prendre le temps, et au final, cela sera sûrement plus facile pour lui et pour moi. Il ne me reste plus qu’à savourer, ces derniers moments ( du moins lorsqu’il ne me mord pas.), à graver dans mon esprit cette joie que m’ont procuré ces 6 dernières années à allaiter mes chers enfants.

Et vous ? Avez-vous allaité ? Si oui, comment s’est passé le sevrage ?

8 réflexions sur “Ça y est Mon Bébé, la fin de ton allaitement a sonné ! !

  1. pellicule de vie dit :

    J’ai allaité mais très peu de temps car c’était insupportable pour moi. Le 1er 15 jour, le 2e 3 semaines et le dernier 1 mois et 1 semaine. J’ai déjà à la base, les mamelons sensibles mais alors quand j’allaite c’est pire! Il a un sein que cela allait, pas de crevasse mais j’arrivais pas à supporter la douleur.. Je préfère accoucher! Moi non plus, même si bébé n’est pas allaiter, je ne peux pas faire sans lui.. Il a 15 mois et je lui donne encore le biberon et franchement on a toujours cette alchimie de quand j’allaitais. J’ai toujours l’envie de dormir quand je lui donne (j’te jure! lol), comme si mes hormones, au moment du biberon, se rappelle de l’allaitement.

    J'aime

  2. La Smala de Melissa dit :

    Oui l’allaitement peut être douloureux, surtout si on est mal entouré. Normalement on ne doit pas ressentir de douleur. C’est déjà très bien d’avoir essayé, c’est toujours ça de pris pour le bébé. Après comme tu dis, on peut aussi avoir de la complicité avec son enfant, en donnant le biberon par exemple.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s