Est-il possible de trop materner?

​On me qualifie souvent de Maman Poule, Maman Exclusive. On me reproche même quelque fois de l’être trop…Je l’avoue c’est bel et bien le cas ; et je l’assume. De toutes manières, je ne sais pas faire autrement!

Dès la naissance, je me retrouve comme aimanté à mes bébés. Impossible pour moi de les laisser pleurer, de les quitter des yeux. Ces petits bonhommes étaient dans mon ventre, blottis, bien au chaud, en sécurité. Les voilà maintenant face au monde exterieur.
On leur demande alors de respirer seul, de se nourrir… Tous ça, loin de la chaleur et des battements de coeur si rassurant de leur maman. Alors non, je ne laisse pas pleurer mes bébés. Et non je ne les porte pas de trop. Il est parfois très compliqué de faire comprendre aux autres que, pour moi, c’est comme cela et pas autrement. Que non, bébé ne sera pas pour autant un bébé « glue » capricieux et en manque d’autonomie. Je peux vous le garantir, mes 3 premiers se portent comme des gants!

Alors oui, bien sûr ce n’est pas toujours évident. C’est pour ma part du non-stop depuis  presque 6 ans. Je ne sors seule que rarement quant bébé est allaité. Et entre nous, même quand ce n’est plus le cas, je préfère avoir un oeil sur mon Bibou : Pour être sûre qu’il s’endormira bien,  que je ne lui manquerai pas. Cela ne dure qu’un temps rassurez vous. Plus grand je me permets quelques sorties. Mais sans abus non plus…Je suis comme ça. Ça ne m’empêche pas de profiter à fond de ces rares sorties qui sont tout de même essentielles à mon équilibre.

On va dire que j’ai la conviction qu’il faut profiter un maximum de ses enfants. Les enfants ne s’attardent pas sur ce qu’on leur achète. Ils ne voyent que le temps passé avec eux. Le bon temps, le partage, l’amour, la complicité qui s’installent  au fil du temps.

Materner peut aussi dire les accompagner dans tout, pour tout, partout. Alors sur ce point là, pour moi ce n’est pas le cas. J’aime  admirer la façon dont mes enfants trouvent des solutions à leurs problèmes. Leurs capacité à s’organiser entre eux pour jouer, pour raconter une histoire, ranger leurs chambres efficacement….. ( on peut toujours rêver non ?). On peut souvent être surpris de la capacité d’adaptation d’un enfant face au monde exterieur, face à l’inconnu, qui, souvent nous effraye, nous adultes.

Notre  rôle à nous, parents, est d’accompagner au mieux notre  enfant, En lui offrant un environnement de confiance, d’amour ; en lui montrant que nous serons toujours là pour lui, quoi qu’il puisse faire. Tout en lui offrant la possibilité de s’épanouir, de découvrir et de dompter la vie.

Alors à ceux qui pense que je me mets de côté, que je suis trop accrochée à mes enfants, je leurs répond: OUI je donne à mes enfants tous ce que mes parents m’ont offert afin que je puisse, aujourd’hui être équilibrée et épanouie. On ne donne jamais trop d’amour. Et profitez en, c’est bien la seule chose d’encore gratuite dans ce monde.
Et vous, comment vous considerez vous ?

13 réflexions sur “Est-il possible de trop materner?

  1. l0uanne dit :

    Pour le vivre en ce moment, le problème d’une mère trop poule, c’est plus tard pour leur vie de couple. Ma belle mère à fait ça avec ses enfants, et sans rentrer dans les détails, c’est étouffant par moment

    J'aime

  2. Cendra dit :

    Je ne suis pas certaine qu’être maman poule quand ils sont bébés sera forcément synonyme d’étouffement lorsqu’ils seront adultes. Comme tu le décris Mélissa, on peut être très maternante sans pour autant interagir entre le bébé/l’enfant et son environnement et avec les autres. On peut aussi énormément materner durant les premières années et ouvrir nos bras petit à petit, en laissant l’espace dont à besoin l’enfant progressivement et lui offrir donc la sécurité affective suffisante pour qu’il s’envole du nid sans angoisse.
    Tout ça pour dire, que je suis adepte moi aussi du maternage « collé-serré », je le fais actuellement avec mon bébé de 2 mois et non, non, je ne le laisserai pas pleurer!

    J'aime

  3. mamanchloe dit :

    Je suis exactement comme toi, je suis une vraie maman poule et, même si certaines personnes pensent que j’en fait trop, j’estime qu’il est de mon devoir de maman d’être présente et de faire en sorte que mon fils se remplisse de l’amour que j’ai pour lui et donc de confiance en soi 🙂

    Aimé par 2 people

  4. pellicule de vie dit :

    Je suis aussi comme toi.. Je ne peux pas imaginer une seconde sans mon dernier.. Les 2 autres sont grands donc je lâche un peu plus (enfin le 2e j’ai encore du mal! lol). du moment qu’on l’assume et qu’on se fiche du regard des autres.. Et puis nos enfants se portent bien donc où est le problème? :).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s