Haloween party,  où comment rester de grands enfants.

Comme depuis 3 ans, mon mari et moi- même organisons une petite fête d’halloween. La première fois, notre grand avait seulement 3 ans, le 2ème 2, et petit 3 était au chaud dans mon ventre. Nous ne nous voyons pas faire la tournée des maisons ,d’autant plus que dans le petit village où nous habitons, il faut faire des kilomètres pour taper aux portes des maisons, en espérant y trouver un ou deux bonbons oubliés au fond d’un bocal. Bref, notre flemme avait pris le dessus. Mais notre envie de partager un bon moment avec les enfants était plus forte.  On est les rois de l’improvisation.  Voilà comment tout a commencé.

Cette année, nous n’avons pas laissé le hasard faire les choses. Les enfants grandissent, comprennent les choses. On voulait leur en mettre plein la vue ;et surtout les faire participer un maximum afin de partager de bons moments de complicité avec eux. Ce fut le cas. J’ai passé du temps  à choisir les décorations avec eux, les costumes. Alors oui, je vous avoue ça n’a pas toujours été une partie de plaisir. L’un voulait telle décoration, l’autre une autre. Si je les avais écouté, je serais repartie avec le chariot plein, et plus un sous en poche. Mais cela n’a rien enlevé au bonheur du partage avec eux.

Le choix des costumes a été aussi une belle expérience. Une belle manière d’observer les caractères de chacun. Mes 2 grands ont vraiment choisi en fonction du leur. Mon grand avait réfléchi à l’avance,  a choisi le costume pour ses nombreux détails, les accessoires parfaits pour accompagner le tout. Tout lui. Toujours réfléchi, complexe à souhait, mystérieux. Mon deuxième, brut de pomme, a choisi le costume efficace et complet. il y avait tout dans le paquet, pas besoin de chercher outre mesure. Sa façon de choisir le représente bien : droit au but, ne jamais se poser de question. Mon petit 3, lui a choisi en fonction de la réaction de chacun. Ces frères sont clairement ses modèles.

Et le grand jour est arrivé. Nous avons commencé à décorer la maison. Les enfants étaient comme des fous. Et on s’est rendu compte que nous plus encore.  Surtout moi, j’etais heureuse  à l’idée d’imaginer mes enfants heureux et excités ; heureuse à l’idée de partager un bon moment avec mes amis et ma famille. Parce-que au final, quoi de plus agréable que de rester de grands enfants ? D’oublier l’espace d’une journée, les soucis du quotidien, les obligations d’adultes. Les enfants ont une chance inouie que d’être innocents dans l’âme. Ils profitent de chaque instant présent, comme il vient, sans réflechir. Nous avions proposés de nombreuses activités, préparées avec soins. Je me demande encore qui était le plus heureux en les faisant, eux ou moi ?

Et puis au final comme prévu, notre côté enfantin et ceux de nos invités ont pris un peu le dessus, nous avons pu, quand même éviter des maux d’estomac aux enfants, en vidant nous-mêmes, doucement mais sûrement la réserve de bonbons.

 Et vous ? avez vous fêté Halloween avec vos enfants ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s