Quand est-ce que tu pars maman ?

Je n’aurais jamais imaginé entendre une telle phrase sortir de la bouche de mes enfants! Ah non, jamais ! Pourtant, ce samedi soir,  quand j’ai dû les laisser chez  Mami, j’ai eu droit à :  » Oh non, tu es déjà rentrée?  » ( j’étais juste partie chercher une ou deux affaires ), et à : « Alors tu pars quand ? « .

Revenons un peu en arrière dans le temps. Je suis une maman plutôt poule ( comme vous pouvez le voir dans : est- il possible de trop materner ? ),  j’ai toujours eu du mal à laisser mes petits. C’est d’ailleurs pour cela que je ne suis jamais retournée au travail. J’ai laissé pour la première fois mon grand à l’âge de 8 mois la boule au ventre . C’était pour une bonne cause, le mariage d’une amie. Je n’ai pas profité de ma soirée comme je l’avais espéré. Bref. Les autres ont dû attendre encore plus longtemps avant de se débarrasser de moi.

Cela étant dit, mes enfants, surtout numéro 1 et 3  ( mon petit 2 est un électron libre, toujours bien où il est, avec qui il est) sont devenus très possessifs envers moi. Il m’était jusqu’alors impossible,  de partir ne serait ce que 10 minutes loin de leur ligne de mire. Pas possible pour eux non plus,  de m’imaginer faire quelques chose sans eux ! Même lorsque je prenais une douche, ils se sentaient obligés de vérifier si j’étais toujours bien là. Oh j’en ai entendu des choses :  » c’est de ta faute », « tu les as trop habitué à être toujours là « . Oui sûrement.  Mais c’est comme ça. On peut apprendre de ses erreurs, mais faut- il encore être sûr que cela en soit. Mon petit dernier est tout aussi coocooné.. Et c’est plus fort que moi, faire différemment je  ne peux pas.

Jusqu’à la,  je restais encore dans le doute. Est-ce que je fais bien ? Ne les empêcherais-je pas d’avancer dans leur vie ? Vers leur autonomie ? Ne sont- ils pas trop dépendants de moi au risque de s’auto créer des barrières ? Je restais alors sans réponse. Jusqu’à ce fameux samedi.

Alors oui, je n’aurais jamais cru entendre cela dans la bouche de mes petits. Mais ce fameux samedi là, ces phrases ne m’ont pas brisé le coeur. Ces phrases ne m’ont pas donné envie de pleurer. Je ne me suis pas sentie rejettée comme j’aurais pu l’imaginer. Non, je suis partie sereine, un grand sourire aux lèvres, et très amusée de me voir être mise ainsi à la porte. 

Non ce n’était pas une erreur. Non ce n’est pas forcément mal de s’écouter, d’écouter ses enfants. Ils arrivent à se sentir bien sans moi. C’est pour moi la preuve que j’ai bien fait mon travail. J’ai laissé le temps faire les choses. ..j’ai attendu d’être prête, afin de lâcher un peu de lest. Pour que mes enfants ne sentent plus ma détresse et mon angoisse à chaque sortie sans eux. Jai attendu que mes enfants se sentent assez en sécurité avec moi, avec nous, me fasse assez confiance pour être bien, ailleurs qu’avec moi. Ils savent que je serais toujours là pour eux,  que oui, je reviendrai. 

Le moment n’est pas encore venu pour mon petit 4. Il me le faut à portée de main, partout. Le laisser même ne serait- ce que 30 minutes suscite en moi de l’angoisse. Alors autant l’emmener avec moi plutôt que de me poser mille et une question. C’est mon petit dernier… Je sens que je vais encore plus le materner. Vous pouvez me taper sur les doigts ça sera comme ça !

Et vous ? Avez -vous eu du mal à laisser vos enfants ? Comment vos enfants gèrent ils vos absences ? 

4 réflexions sur “Quand est-ce que tu pars maman ?

  1. mumtwokids dit :

    Pour ma part, j’arrive à les laisser assez facilement pour dormir chez leurs grands-parents ou chez ma sœur. On les laisse parfois le temps d’un weekend quand nous sommes invités à une soirée et que je sais qu’on va se coucher trop tard pour eux, je me dis qu’ils sont mieux chez papy mamy, on les laisse pour faire des sorties rien qu’à deux et ça nous fait du bien de se retrouver. On les ai même laissés 5 jours pour faire un voyage qu’on nous avait offert et que nous ne pouvions pas faire avec des enfants. Pour les 5 jours j’avoue que c’était méga dur, j’ai beaucoup pleuré, je m’ennuyais énormément mais quand ton fils te dit « Maman je ne m’ennuie pas de toi, tu peux rester » et bien tu comprends qu’ils se sentent bien et qu’en réalité c’est toi qui souffre plus qu’eux…mais je ne suis pas certaine de recommencer l’aventure de suite et de les laisser aussi longtemps (une, nuit ou deux c’est suffisant pour le moment) même si ça c’est très bien passé. Je pense que chaque maman réagit différemment au fait de laisser son enfant ou non, certaine ne pourront jamais les laisser car c’est inenvisageable dans leur esprit et leur cœur de maman et d’autres les laisseront plus facilement, peut-être que ça dépend de l’éducation, je ne sais pas…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s