Toujours plus sages avec les autres ! !!

Toujours là pour vos enfants. Toujours au petit soin, présente pour les petits, comme pour les gros bobos. Vous préparez les repas avec amour, jouez avec eux, leur lisez des histoires. Lorsqu’il y a un problème c’est vous qu’ils appellent,  et bien entendu vous accourez. …. Et pourtant… Et pourtant, quelques fois, ou selon les périodes,  très souvent, ils vous font la misère :

  • Mettent 2 h à s’endormir ( et s’ils sont « bébé » dans les bras c’est beaucoup plus marrant )
  • Se réveillent la nuit
  • Ne veulent rien manger
  • Ne veulent pas ranger
  • Répondent à tout ce que vous leur dites
  • Font caprices sur caprices

    C’est normal ce sont des enfants. Ils ont leurs bonnes et mauvaises périodes.  Mais ce n’est pas le sujet. Il vous arrive aussi quelques fois de les  laisser  : Pour faire les courses tranquillement ( quel bonheur ), pour faire une virée shopping, un resto entre copines, …. C’est alors le papa qui s’y colle, ou un grand parent, la crèche, la nounou, ou la baby sitter.

    Personnellement, lorsque je les laisse, j’imagine tous les scénarios : ils ne vont pas arriver à dormir, vont refuser de manger, vont faire des bêtises, vont pleurer sans pouvoir s’arrêter,  etc…..       A notre retour, on veux savoir tout ce qui s’est passé. Parfois on jubile même à l’idée que l’enfant ait pu faire damner la personne qui l’a gardée , comme il aime si bien nous le faire. (Surtout quand c’est le papa 😆😆)

    Et là, le rapport n’est pas du tout celui que l’on avait imaginé :  » il s’est endormi tout de suite, et a dormi comme un loir « ,  » il a  tout devoré, et a même mangé ses légumes « ,   » il a été calme, on ne l’a pas entendu ». En claire,  tout s’est mieux passé qu’avec  nous. Vous pouvez même avoir le bouquet final, lorsque votre enfant voit votre jolie frimousse, et  » pète littéralement les boulons « . Ça pleure, ça boude  !  Bienvenue maman !! Ahahah !! Mais c’est quoi le problème ? 

    On appelle cela la figure d’attachement. Mais qu’est-ce donc ? En résumé,  chaque enfant s’attache à une personne, (souvent la maman ) qui s’occupe le plus de lui. La personne qui répond à ses besoins. Avec cette personne, l’enfant se sent en confiance, écouté, en sécurité. Cette personne lui apporte du bien être, du réconfort, des repères, de la tendresse.

    Lorsque l’enfant n’est plus avec cette personne, il va se protéger en évitant de montrer ses faiblesses, ses émotions pour ne pas se rentre vulnérable. Lorsque nous revenons donc, notre enfant retrouve ses repères et se décharge en quelque sorte de tout ce qu’il a gardé au fond de lui.

      A partir de 2 ans, l’enfant est capable d’utiliser sa figure d’attachement comme repère, afin de découvrir le monde et les autres personnes qui l’entourent. Plus la figure d’attachement sera forte, plus l’enfant y parviendra sans problème.  D’où l’intérêt selon moi de répondre un maximum  à tous les besoins primaires et secondaires du bébé. Loin d’empêcher l’enfant  de prendre son autonomie comme certains peuvent le croire, le maternage permet en fin de compte de le préparer de façon sereine et douce.  ( voir article : est il possible de trop materner ? ).
    On a l’impression de faire à l’envers face à ces comportements. On se demande si on fait bien, les remarques de certaines personnes n’arrangent rien :  » essaye de faire comme moi « ,  » prends en de la graine « ,   » avec moi tout roule comme sur des roulettes « . En fin de compte, ces comportements nous montre qu’au contraire nous faisons bien. Avec nous, notre enfant se décharge,  lâche prise sur tout ce qui a pu le chagriner ou le marquer dans la journée. 

    Ne nous mentons pas, cela reste tout de même très énervant,  fatiguant et quelques fois embarrassant pour nous ; mais nous avons au moins la satisfaction, la réussite d’être l’Élue !

    2 réflexions sur “Toujours plus sages avec les autres ! !!

      • meloune4 dit :

        Pour moi si, à un certains âge bien sûr. Bébé je suis d’accord avec toi. Ce ne sont pas des caprices. Mais par exemple mon 3èmes qui refuse de mettre tel ou tel habit en préférant mettre sa tenue de basket, et qui se met à se rouler par terre malgré 10 minutes d’explications, c’est pour moi un caprice.
        Si l’on regarde la définition du mot caprice c’est non-plus ni moins un désir, une volonté subite et passagère qui va à l’encontre du bon sens. Ce qui est souvent le cas chez les enfants.

        J'aime

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s