Mère Nature

Je suis ce que l’on appelle une femme de la campagne. Depuis toute petite j’y ai vécu,  et je ne pourrai jamais devenir citadine. Ne jamais dire jamais ? Si, si ! j’ai essayé de vivre dans une grande ville pendant 1 an lorsque j’étais plus jeune ; et je ne me suis jamais sentie aussi mal, j’etouffais. J’ai alors entrepris de convertir mon mari, qui, lui avait toujours vécu en ville. Chose que j’ai. Bien entendu réussi  ( ce que femme veut…. femme a 😆😆). Et nous sommes retournés vivre à l’air pur.

C’est donc tout logiquement que mon mari et moi-même avons axé l’éducation de nos enfants, sur la beauté et la richesse de notre belle nature qui nous entoure. Dur de ne pas succomber à toutes ces attractions numériques que la vie de maintenant nous offre, voir nous impose. 

Pas possible pour moi de les laisser regarder des heures et des heures la télévision. Il n’y a pas de tablette, pas de jeu vidéo à la maison. Les écrans sont selon moi, source d’isolement. Je le vois lorsque mes garçons regardent un dessin animé. Ils ne se parlent plus (ou alors parce-que l’autre prend trop de place ), restent figés. Et lorsque je leur dis d’éteindre la télévision il n’est pas rare de les entendre râler. Alors oui, de temps en temps, ça leur fait plaisir, ca reste distrayant ; et puis il ne faut pas se mentir, cela me permets  aussi de temps en temps de souffler 5 minutes.

 Mais vraiment, le monde d’aujourd’hui me fait de plus en plus peur. Tout  le monde se referme sur soi-même, les yeux rivés sur leurs écrans. On parvient mieux à parler à distance qu’en face à face. J’ai même rencontré des enfants qui ne savaient pas que le lait qu’ils buvaient provenait des vaches… 

Bref, dame nature est bien faite. Elle nous apporte  tous les éléments possible pour apporter de nouvelles connaissances et amuser nos enfants. Nous sommes adeptes des visites en ferme par exemple.  Nos enfants savent alors d’où provient la nourriture  qu’ils ingurgitent; ils comprennent le processus de transformation des aliments. Et tout ça en s’amusant, en jouant. Les échanges se font naturellement. Pas de prise de tête. L’environnement à lui seul parvient à les interroger, à les intéresser,  les pousse même à réfléchir, penser, analyser.

Les promenades en forêt sont aussi pour notre famille un grand moment de partage. Quoi de mieux que de s’imaginer une histoire dans un petit bois sombre ? De construire des cabanes dans les arbres ? De partir à la cueillette des champignons,  noix, noisettes châtaignes ? Les enfants font ainsi aller leur  imagination. Dans la nature tout demande à être créé. Sa diversité propose des combinaisons  infinies. Ce n’est pas comme devant la télévision, où les jeux vidéos, derrière lesquels  l’enfant se laisse porter et diriger sans avoir d’impact direct sur son activité.
Dehors, mes petits Explorateurs en herbe, se transforment en chasseur, hommes préhistoriques, dompteurs de fourmis, éleveurs d’escargots et j’en passe et des meilleurs. Leur imagination fait des bonds. Elle ne s’arrête plus, elle est infinie.

Une autre activité que mes enfants adorent dehors ? : se salir. Revenir plein  de boue, les cheveux remplis d’herbes ou de feuilles mortes les chaussures pleines de sable, les ongles noirs de travail …… comme me dit souvent le plus grand de mes nains.                               Sauter dans les flaques, rouler dans l’herbe fraiche, creuser, remplir, planter, jardiner, concocter des potions magiques… Voilà ce qui les rend heureux. 

J’entends souvent des mamans dire à leurs enfants de ne pas se salir. Ça à l’air  pourtant tellement marrant. A voir leur sourire sur leur visage, entendre leurs éclats de rire, je me dis que cela vaut bien une machine de linges sales en plus.

Jouer en extérieur permet également de stimuler la psychomotricité de l’enfant. Il va repousser ses limites. Tester ses capacités physiques en grimpant, rampant sautant, courant. Se dépenser physiquement et faire sortir toutes les tensions accumulées. 

Mes enfants deviennent de vrais lions en cage s’ils ne mettent pas un pied dehors de la journée.  Ils deviennent des boules d’énergies négatives et agressives, prêtent à exploser à tout moment. Été comme hiver; tous le monde prend l’air ! 

Et vous ? Quelle place a la nature dans la vie de vos états ?

2 réflexions sur “Mère Nature

  1. céline dit :

    La nature a une grande place. Chez nous depuis ma grossesse, j’avoue avoir lâché prise sur les écrans. Papa y met son grain de sel et hop une console, puis à noel une DS..; Mais j’ai un jardin, et dans notre ancienne maison j’avais un potager. Nous y étions souvent. Je le mets en place cet hiver et ça va nous donner de quoi sortir. Sinon, on bouge pas mal le week end… La nature des Pyrénées me manque… et j’apprends à découvrir de jolis coins en Gironde…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s