Protégeons nous trop nos enfants ?

Voilà une question que je me pose très souvent. Où est la limite entre l’instinct de protection et celui de suprotection. Je ne sais pas trop où me situer.

Dans un sens, je pense que le rôle d’un parent est avant tout d’aider son enfant à grandir,  trouver son propre chemin, à developper son propre caractère. Pour cela je fais personnellement tout mon possible pour avoir une oreille et des yeux attentifs sur chacun d’eux. Aucun n’évolue de la même manière. Aucun n’a les mêmes limites. On ne peut donc pas avoir la même attitude avec l’un ou l’autre. Mon instinct ne sera donc pas le même avec mon premier : calme et raisonné ; qu’avec mon deuxieme, foufou et casse-cou.

Pour essayer de répondre à cela, j’ai essayé de trouver les différences entre protection et surprotection. Voilà ce que cela a donné :

Exemples d’actions protectrices:

  • vider le berceau de tous les  objets dangereux.
  • verifier s’il n’a pas faim.
  •  verifier si sa couche est propre.
  • lui donner la main pour traverser la route.
  • l’empêcher de se pencher à un balcon.

Exemples d’actions surprotectrices:

  • accourir au moindre pleurs de bébé
  • lui passer tous ses caprices pour éviter une crise.
  • lui interdire de grimper, d’explorer au cas où il tomberait.
  • ne jamais sortir en couple pour ne pas le faire garder.
  • ne pas le sortir : car il va y avoir trop de bruit, trop de microbes.

Les listes pourraient être plus longues, mais vous avez compris le principe.

Nous vivons dans un monde où les médias font régner la terreur. Moi même, j’en suis victime. Peur du kidnapping, de la pédophilie, peur de l’accident domestique. J’avoue être sur le qui vive dès que nous sommes en exterieur. Cela m’angoisse même un peu, enfin beaucoup. Je n’ai que 2 mains et 3 enfants sur 4 plutôt très speeds, il m’en faudrait 4 plutôt ramolos pour pouvoir être zen au milieu d’une foule.  .

J’avoue être dans ce cas là en mode surprotection.Mais en même temps, est-il bénéfique pour eux de vivre dans la peur, l’angoisse, l’insécurité ? Je ne pense pas. Pourtant c’est plus fort que moi. 

A l’inverse je les encourage  toujours à grimper, escalader, pousser leurs limites, tester des nouvelles choses. En gardant bien entendu mon œil de mère poule fixé sur eux, au cas où. Et oui on ne sait jamais.On ne se change pas. 

Le risque à mes yeux de surprotéger son enfant est de tout d’abord lui transmettre notre anxiété. Un parent stressé va transmettre toutes ses émotions négatives à son enfant, ce qui pourrait à la longue entraîner des blocages, des tensions. 

L’enfant peut aussi perdre en autonomie. Ne plus savoir  ce qu’il pense être capable de faire réellement, et donc ressentir le besoin de constamment se référer à ses parents. Nous parents, moi la première, minimisons souvent les capacités de nos propres enfants. 
Dernier exemple en date, j’ai amené mes enfants faire de l’accrobranche. Je pensais qu’ils allaient avoir peur et rester bloquer sur certains obstacles. Que nenni. Ils sont partis loin devant moi, en me demandant régulièrement si ça allait, si je n’avais pas peur. De véritables petits hommes.

Surprotéger peut également jouer sur l’estime de soi de l’enfant. Ainsi, en leurs disant :  » attention tu vas tomber « , il pensera : » je ne suis pas capable de le faire « . L’enfant  besoin de se sentir fort et fier pour évoluer et entreprendre de nouvelles choses dans la vie.

Alors, après réflexion, je me situe  plutôt dans la catégorie mère protectrice. Tout en avouant perdre les pédales de temps en temps et laisser mes angoisses de mère reprendre le dessus. Parce qu’au final, ces petits êtres qui nous sont si chers, sont la prunelle de nos yeux. Ils sont le plus beau cadeau que la vie  peut offrir. Si beau, si fragile.

Alors  difficile de se laisser aller au hasard. Au fond de moi je me dis  » si je peux leur éviter cela « …. Il me reste encore beaucoup de travail  à faire pour arriver à trouver le bon équilibre ; afin que ni eux,  ni moi, ne souffrions sur certaines situations. 
Et vous. Êtes-vous une mère poule surprotectrice ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s