Mi ange, mi démon

Les enfants sont formidables. Ils sont capables de s’adapter à toutes les situations. Ils sont capables de changer de comportement suivant la personne qui se trouve en face d’eux. Oui, cela les rend à la fois très intéressants, mais à la fois ultra complexes.

 Je ne sais pas comment cela se passe chez vous, mais ici mes enfants peuvent passer du mode ange au mode démon en moins de deux. Mes nains ont 5 ans et demi, 4 ans, 2 ans et 5 mois. Ils traversent tous un cap différent dans leur développement, dans la conquête de leur caractère. 

Par exemple, mon grand, est entre :  » je veux m’affirmer, je fais ce que je veux, et,  je suis le grand garçon à maman ; doux, tranquille et respectueux.  » Un jour il va écouter aux doigts et l’œil, la fois d’après, il va répondre et se mettre en opposition à tout ce que je lui propose. 

Mon deuxième, lui, est un peu dans le même genre. Un jour je serais tenté de le traiter de fayot tellement, il est adorable, l’autre, je l enverrais bien sur la lune. Ce monsieur est le roi pour pousser à bout. Il peut faire semblant de ne rien entendre, de ne pas comprendre et préfère finir une bêtise commencée au risque d’être puni. «au moins : c’est fait». 

Petit 3, lui, à ces jours où tout va bien. Il se réveil en rigolant en souriant; et d’autres jours,  dès le pied posé à terre il hurle au désespoir. Et cela peut durer longtemps…. très longtemps…

Mon dernier lui est dans l’ensemble calme. On verra ce que l’avenir me réserve. Je suis préparée, je n’ai pas peur. 

Dur, dur de jongler, entre ses différences d humeur. Sans compter que moi non plus je ne suis pas toujours au meilleur de ma forme. Ça vous est peut-être déjà arrivé de vous lever, énerver sans trop savoir pourquoi? Moi oui, et impossible de faire redescendre la pression rapidement avec des petits diablotins dans les jambes !

Le plus dur dans tout cela est de passer de beaux et bons moments, à profiter en famille. À rire, chanter, jouer… Juste Savourer l’instant présent ; à l’envie de faire l’autruche ou d’hiberner, afin de retrouver calme et sérénité ne serait-ce qu’une seconde. 

Lorsque cela ce produit, je leur demande  » pourquoi ? Mais pourquoi vous faites cela ?   » Et à eux de me répondre  » pardon maman, promis c’est fini, demain on sera gentil.  » Et c’est à ce moment-là, que je me dis, que non en effet ça ne sera jamais fini. Ils agissent avec leurs insouciance de petits garçons, avec leur innocence ; sans se poser de question, sans même savoir ce qui guide leurs faits et gestes. Ils sont à 10 000 lieux de se rendre compte que leur comportement peut à ce point être négatif sur le reste de la famille. Du moins je m’efforce à le croire, sinon, s’ils faisaient cela consciemment, j’aurais du souci à me faire. 

Alors, que faire ? Existe-t-il une solution. Bien sûre que OUI ! Profitez des bons moments, qui, en général, permettent de tout oublier… Essayer  » le lâché prise « , profitez comme si cela  pouvait être le dernier, car avec des petits êtres maléfiques que nous avons, cela  peut effectivement être le cas. Ce petit tour de manège avec cette petite photo, ce grand sourire sur les lèvres de l’enfant, peut, en 3 mots :  » aller ! On descend !  » Devenir un véritable enfer ! Fort heureusement, mes enfants ont passé ce cap… mais viendra bientôt le tour de petit 4 ! Je suis parée. 

Et vous vos enfants ? Naviguent-ils entre ange et démon ?

    3 réflexions sur “Mi ange, mi démon

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s