COMMENT (ne pas) SABOTER SON ALLAITEMENT.

​L’allaitement me paraît de moins en moins valorisé. Il peut même déranger dans certains cas.
Moi, personnellement, j’ai allaité, non sans mal,  mes 3 premiers enfants, et j’allaite toujours le petit dernier qui a maintenant 5 mois.

 J’ai entendu une tonne de réflexions, observé une centaine de comportements tous plus ahurissants les uns que les autres.
Mon premier allaitement, était, selon les sages femmes, voué a l’échec! « Vous avez les tétons trop plats » m’a t’on dit avant même que j’essaie. Je m’étais préparée. Dans ma tête c’était clair et net. J’allaiterai quoi qu’il en soit.

 Une amie a eu la même réflexion, Mais a eu moins de chance. Une sage femme lui a mis une telle pression et l’a tellement fait culpabiliser (si votre bébé ne mange pas maintenant il sera en danger) qu’elle a cédé à la fameuse pipette de lait.
Les soucis pour moi, se sont enchainés : petit T prenait très mal.

 Les creuvasses n’ont pas tardé à apparaitre. « Vous devriez arrêter de lui donner, le temps que vos seins guérissent ». ATTENTION ERREUR !! Stopper l’allaitement en début de course peut empêcher la montée de lait, donner l’habitude à bébé de boire sans gros effort.

Mais alors que faire en cas de crevasses.
Corriger la position de bébé. Faire attention à l’alignement de son corps (alignement oreille, épaule hanche) et sa prise au sein. Soigner grâce à une goutte de lait maternel en fin de tétée ; et différentes crèmes : Lansinoh  et ou Castor Equis.

S’en est suivi d’un bel engorgement qui a entraîné une mastite soignée par des antibiotiques. Encore une fois, un beau conseil m’a été donné : Il vaut mieux stopper le temps de tout soigner, vous reprendrez après »ATTENTION ERREUR !
Que faire en cas d’engorgement et de mastite ?
Vider votre sein le plus souvent possible ( petite astuce le mettre dans un verre rempli d’eau bien chaude. Le lait va sortir seul. Si ce n’est pas le cas, presser doucement votre sein en même temps), Continuer à faire téter bébé en surveillant ses selles, l’antibiotique pouvant donner de légères diarrhées). Soulager la douleur avec des poches de gel chaudes ou froides ou avec une feuille de choux  passée au congélateur (oui oui !!! ).

Mon dernier obstacle, et que beaucoup rencontre, sont les remarques :

  • Tu es sûre qu’il prend assez ? 
  • Ton lait est assez nourrissant ? 
  • Tu arrêtes quand ?
  •  Il commence  à être trop grand. 
  • Donne lui du lait industriel il fera ses nuits et tu pourras être plus libre. 
  • Tu ne vas pas allaiter là quand même. Ne mange pas ça, ton lait va tourner.

L’allaitement n’est il pas censé être quelque chose de simple et naturel ? Le personnel en maternité ne devrait-il pas être formé pour l’allaitement, chose la plus naturelle au monde ?

Mes 3 premiers  allaitements ont connu une démarrage plus que difficile, entre fièvre et douleur. 

Alors mon gros conseil :

  •  essayez de participer à une réunion d’allaitement. 
  • Ayez confiance en vous et en bébé. En cas de problème, n’attendez pas. 
  • Demandez conseil auprès d’une autre maman allaitante, ou mieux vers une conseillère en allaitement. 
  • Pendant la montée de lait, videz un maximum votre sein.
  • Reposez-vous et buvez beaucoup. 
  • Ne vous concentrez pas sur les horaires. Bébé prend quand il veux et la quantité dont il  a besoin. 
  • Bouchez vos oreilles, n’écoutez pas les avis négatifs, vous avez bien d’autres chats à fouetter. 

Et pour finir : ACCROCHEZ VOUS ! Si jamais votre allaitement met comme moi du temps à s’installer  ; mettez-vous en tête que c’est un court moment à passer, et que tout le bonheur que procure l’allaitement est à venir. Un tête à tête magique…… son regard qui plonge dans le votre….. c’est aussi ultra pratique et économique.

Et vous ? Avez-vous allaité ? 

Avez- vous traversé des anecdotes telle que les  miennes ?

4 réflexions sur “COMMENT (ne pas) SABOTER SON ALLAITEMENT.

  1. Léna dit :

    Je cumule pour le moment 16 mois d’allaitement entre mes deux enfants, en ce moment ce qui me gonfle c’est « quand tu arrêtes  » et « sacrée vache laitière « . Que chacun s’occupe de ses seins non mais oh!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s